Lettres au Vatican


Sa Sainteté Le Pape Benoit XVI
et Monseigneur Le Secretaire d’Etat Assesseur

Le 05 Décembre 2005

A SA SAINTETE LE PAPE BENOIT XVI
Cité du Vatican

Votre sainteté ;

Que le salut et la paix de Dieu soient sur vous.
Dieu sait en qui Il confie Ses missions.

Dans Votre discours d’intronisation ;
Vous avez bien voulu annoncer Votre respectable intention et détermination d’activer le rapprochement entre toutes les religions, en conformité avec la divinité de Dieu qui ;

‘’ a fait descendre sur vous (les missionnaires) le livre « sacré »
‘’ et la sagesse, et t’a appris ce que tu ne ;
‘’connaissais pas et t’as comblé de ses bienfaits ‘’ (le Coran)
certes, Votre Sainteté ;
Après mes prières, dûes à Votre très élevé rang dans la respectable chrétienté (religion sacrée du Ciel) et dans ce rapprochement des diversités et des différences, des religions, des cultures, des valeurs et des civilisations ;
J’ai eu l’honneur et le privilège de vous saluer le 09 Novembre dernier avec mon épouse et noter votre gracieuse bénédiction et générosité d’avoir daigner accepter avec bonté mon modeste ouvrage sur :
‘’Le notariat dans l’Andalousie et au Maghreb’’
contenant entre autres le premier contrat d’achat et la première donation aumônière faits par mon Prophète Sidna Mohamed que le salut soit sur lui, d’une part et la lettre de remerciement en date du 22 Novembre 2005, me comblant de vos généreuses bénédictions, d’autre part.
Ceci dit, L’Union Internationale du Notariat Latin, que ;
J’ai l’honneur, la fierté et le privilège de représenter humblement et modestement, auprès de la prestigieuse cité du Vatican, que Dieu la préserve, la protège et la guide avec sa grandeur d’humanisme et de spiritualité, comme chargé d’affaires pour refléter et représenter dignement, ses principes et ses bases, où vivent dans la paix, la sincérité, l’équité, l’impartialité, la compréhension, la considération, la fraternité des 75 notariats membres toutes cultures et religions confondues, au services de la justice contractuelle, conventionnelle, de la véritable sincérité dans les actes et les faits, pour procurer la tranquillité des esprits dans les sociétés.
Je viendrai, en tant que :
– notaire, magistrat de la justice volontaire, témoin privilégié ;
– arabe, de la terre sainte des croyances ;
– et musulman, l’une des religions des livres sacrés ;
Participer et contribuer à l’effort :
– d’humanisme qui est le notre ;
– l’échange de dialogue des cultures et des religions, qui est Votre bâton de pèlerin, guidé par la parole divine de Dieu, nous prescrivant dans les versets 282 et suivants, du 1er chapitre du Saint Coran ‘’la Génisse’’ :
‘’ *tous, (les humains) nous croyons en Dieu, en Ses anges, en Ses livres sacrés, en Ses envoyés ;
* tous, (les humains quelque soit notre croyance) nous ne faisons aucune différence entre aucun d’entre Ses envoyés (prophètes) et missionnaires ;
Et ils (les fidèles) disent ;
‘’Nous avons entendu (toutes les paroles de Dieu)
‘’ et nous obéissons – implorons tous Dieu – à qui nous revenons
‘’(à la mort) ‘’
Dans ces paroles sacrées et d’autres semblables et aussi importantes et bien respectables qui sont celles de Votre Noble Mission, du livre sacré, devant lesquelles, nous nous prosternons.
Je me fais un réel et énorme plaisir à élargir mes modestes savoirs, et mes humbles connaissances et tous les acquis, dont je serais très reconnaissant, d’être gratifié et dignement honoré par votre éclairée Sainteté ;
Je prie Votre grande et respectable Sainteté d’agréer, par Votre Généreuse Gratitude, mes devoirs et ma très haute considération très respectueuse ;
‘’La vérité et la grâce entre les mains de Dieu ;
Il les donne à qui Il veut – et elles sont immenses’’
Le Saint Coran -.
Que le salut de Dieu soit généreusement sur Votre Sainteté.

Le serviteur de Dieu
Houcine Sefrioui

Monseigneur Le Secretaire D’Etat Assesseur.

Monseigneur

Vous avez la bonté de me donner le privilège et la liberté de vous ecrire pour vous exprimer mes chaleureuses félicitations pour la confiance – sans mesure- qui vous est faite par le SAINT PERE, que Dieu l’assiste pour :
/- les termes très satisfaisants et honorables contenus dans votre lettre en date du novembre , d’une part ;

Me transmettre d’autre part, les benedictions de Sa Sainteté le Pape Benoit XVI – Dieu, le très Haut, Lui accorde aide, assistance, Clairvoyance, et divine protection

Aussi- en retour- je vous prie de d’envisager la possibilité de remettre à SA SAINTETE, qu’Il Lui plaise de bien vouloir accepter :
• ma lettre contenant mes respectueux sentiments d’ordre humain et spirituel ;
• mon modeste livre sur
« Les Droits Humains dans le Coran, les recommandations de mon Prophète et les lettres royales » en relation avec la protection des religions notamment celle de nos frères en Dieu, également descendants d’Abraham, de confession juive, lorsqu’ils étaient en péril évident, et châtiment injustifié.

Je souhaite que ces modestes présents, reçoivent l’agrèment du Saint Père, Sa Sainteté le Pape, avec toutes mes très
Hautes et respectueuses considerations.

Votre frère en Dieu, et sincère serviteur de Dieu
Houcine SEFRIOUI

(lettres au Vatican)

Partagez cette page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •