Lettre Maitre Senghor


Lettre de Maitre Senghor 2000

 

Maître Daniel-Sédar Senghor
Président
Chambre des Notaires du Sénégal

19.10.2000
Dakar, Sénégal

 

Mon Cher Confrère,

Je viens de recevoir un exemplaire dédicacé de votre ouvrage savant, relatif aux Racines à l’Histoire, le Statut et les Auteurs du Notariat dans l’Andalousie et au Maghreb, par l’entremise de notre Président Alain MOREAU.

Je vous exprime mes très sincères félicitations pour cette importante contribution à la connaissance du Notariat dans votre pays mais, bien au-delà, dans notre continent et aussi dans le pont qu’il a su jeter au-dessus du Détroit de Gibraltar.

Dans ma perception, il est heureux que vous ayez su rechercher les racines de cette pratique, dans le royaume d’Al Andalous qui était assurément la civilisation la plus brillante du millénaire précédent, sans qu’il ne soit question de distinguer entre les khalifats de CORDOUE, de GRENADE, de SEVILLE, de FES ou de MARRAKECH ? dans un monde d’ouverture où l’ensemble des communautés monothéistes coopéraient à la promotion de valeurs de l’universel.

Je ne peux pas oublier par ailleurs, que les marches méridionales de l’Empire d’Almoravide, se prolongeaient jusqu’à SAINT-LOUIS DU SENEGAL, permettant à mon pays de revendiquer sa part d’appartenance à cette ancienne tradition notariale.

Je n’ai fait que parcourir cette importante contribution, mais me promets de l’examiner en profondeur dès que possible, tant je conserve fidèle le souvenir de tous ces lieux, et aussi du parcours de Léon l’Africain dans le message d’universel d’Avéros.

En vous redisant toute mon admiration et tous mes encouragements, je vous prie d’accepter, Mon Cher Confrère, les assurances de mes sentiments les plus confraternels. 


Maître Daniel-Sédar SENGHOR
Président de la Chambre des Notaires du Sénégal

Partagez cette page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •